Le CRAC Hauts-de-France

Le CRAC, Collectif Régional Arts et Culture Hauts-de-France, est né d’une mobilisation des acteurs culturels au moment des dernières élections régionales de 2015 pour se positionner comme un interlocuteur des instances politiques et techniques de l’État et de la Région.

Le CRAC : c'est qui ?

Le Collectif Régional Arts et Culture rassemble la majorité des acteurs artistiques et culturels des Hauts-de-France, toutes filières confondues, dans un lieu informel de débats, d'échanges et de propositions pour l'élaboration et le suivi des politiques artistiques et culturelles de notre région.

Cinq secteurs artistiques y sont représentés rassemblant plus de 400 structures, collectifs, compagnies, ensembles et artistes indépendants : les arts visuels, le cinéma et audiovisuel, le livre et la lecture, les musiques actuelles et classiques, ainsi que le spectacle vivant et les arts de la rue.

Il est constitué en un comité de pilotage : le COPIL composé des représentants bénévoles d’organisations professionnelles et syndicales ainsi que les têtes de réseaux de chaque filière culturelle. Il représente une vingtaine de personnes qui se réunissent régulièrement pour discuter des étapes de la mise en œuvre de la politique culturelle en région Hauts-de-France, des difficultés rencontrées, des points de vigilance.

Le CRAC et son COPIL se veulent être un interlocuteur régulier, constructif et critique, pour discuter des orientations, des cadres, règlements et dispositifs d’intervention, mis en œuvre par


Le CRAC : c'est quoi ?

Une mobilisation des acteurs des arts et de la culture des anciennes régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, vouées à fusionner lors des dernières élections régionales de décembre 2015.

Un Livre Blanc issu d’un travail commun mené par les acteurs culturels des deux régions souhaitant imposer dans le débat politique des régionales, les questions de culture. Il est présenté à la Maison de la Culture d’Amiens devant plus de 400 acteurs en septembre 2015.

Un Livre Vert qui recense les consultations par filière, bases de la réflexion de la politique culturelle de demain. Le livre vert a été écrit à l’issue d’ateliers thématiques mis en place par la Région en mai 2016.

Un collectif d’acteurs mobilisés sur les questions de construction des politiques publiques culturelles, et qui rencontre régulièrement les services de la Région pour un dialogue s’articulant sur :
— un premier niveau stratégique où peut s’évaluer l’engagement de la politique culturelle régionale,
— un niveau transversal et intersectoriel, afin de traiter des enjeux de la relation des acteurs artistiques et culturels à la collectivité régionale : assiette subventionnable, conventions, label, emploi,
— un niveau technique afin d’échanger sur la définition des nouveaux dispositifs et du règlement d’intervention

Une série de thématiques et de problématiques traitées par priorités :
— la consolidation des structures, équipes artistiques, compagnies et lieux de pratiques artistiques et culturelles,
— la demande de généralisation des conventions avec les structures, équipes et compagnies, grandes ou petites,
— le maintien des dispositifs déjà existants et la co-construction de la définition de leurs cadres,
— une attention portée aux petites structures et aux équilibres territoriaux.
— une information claire et précise sur les ventilations budgétaires de la politique culturelle de l'exécutif régional,
— la définition conjointe avec la Région et la DRAC des indicateurs qualitatifs et quantitatifs des Conventions Pluriannuelles d’Objectifs (CPO)

Un outil d’expertise et un interlocuteur privilégié :
— avec la Région qui consulte régulièrement le COPIL du CRAC dans ses travaux, et sollicite sa participation aux forums régionaux qu’elle organise (Forum des acteurs culturels, 15 mai 2018 , Nouveau Siècle à Lille).
— avec les filières et les acteurs culturels de la Région : lors des CRAC EN TOURNÉE
— avec le monde professionnel de la culture qui sollicite les témoignages du CRAC lors de divers événements : les Etats Généreux de la Culture (Télérama), les tables rondes au Festival d’Avignon depuis sa naissance, ainsi que la table ronde sur la co-construction de l’action publique, sujet d’étude universitaire du socio-économiste Laurent Fraisse, interrogeant le CRAC comme démarche exemplaire initiée en Hauts-de-France.

Un porte-parole des filières et outil de vigilance pour les plus fragiles avec une attention particulière aux conditions d’existence et d’activité des acteurs les plus fragiles :
— les artistes-auteurs,
— les petites compagnies de théâtre non conventionnées et non subventionnées,
— les associations et collectifs d’artistes-plasticiens
— ...

Un espace d’échange avec les acteurs de la Région : LE CRAC EN TOURNÉE
À mi-mandat de l’exécutif régional, le COPIL du CRAC part en tournée ! C’est l'occasion de dresser un nouvel état des lieux de la situation des politiques culturelles en Hauts-de-France, accompagner les réflexions des différentes filières, impliquer et remobiliser les acteurs culturels pour réactiver la dynamique collective née en 2015.

Une veille active et un espace d’alerte : croisant les différentes remontées de terrain des filières, le CRAC sait alerter les pouvoirs publics en multipliant les adresses aux institutions et aux collectivités territoriales. Dans le contexte de la COVID 19, le CRAC s’est particulièrement mobilisé.


30 propositions adressées aux pouvoirs publics et candidat·e·s aux élections régionales (mai 2021) Contacter le CRAC
par email
 

2020 : UNE MOBILISATION GÉNÉRALE DU CRAC FACE A LA CRISE SANITAIRE

La crise provoquée par la COVID a activé les travaux du CRAC et une mobilisation forte de ses membres pour en amortir les conséquences. De nombreux courriers d'alerte ont été adressés aux Présidents de Région, de départements, au DRAC, au Préfet. De multiples rencontres avec les services et élus de la Région ainsi que des auditions par filière ont été organisées et ont donné lieu à des synthèses et préconisations.

Très mobilisé tout au long de la crise sanitaire, le CRAC a répondu positivement à l’invitation du Crossroad festival de participer à une conférence de presse pour son édition 2020. Plus que jamais le collectif régional art et culture se doit d’être présent auprès de chacun des secteurs qui le compose et les difficultés particulières que connaissent aujourd’hui les musiques actuelles résonnent au sein de l’ensemble du secteur culturel régional.

C’est une rentrée marquée par le flou, qui débute. Les évolutions successives des protocoles sanitaires, les réactions des publics et de la population en général rendent les acteurs culturels globalement inquiets sur les conditions d’exercice de leurs métiers. Certaines collectivités renoncent à leurs projets, déprogramment des évènements et parfois réduisent leur soutien aux structures, équipes et lieux culturels et artistiques, contribuant à précariser ces derniers et à fragiliser les équilibres économiques.

2015 : Naissance du Crac

Ce sont plus de 400 acteurs des arts et de la culture qui étaient présents ce lundi 28 septembre 2015 à la Maison de la Culture d’Amiens pour assister à la présentation du Livre Blanc rédigé par le CRAC. Ce Livre Blanc est le résultat d’un travail commun, rédigé par les acteurs des arts et de la culture des deux régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, vouées à prochainement fusionner.

Destiné à imposer les questions de culture dans le débat politique des régionales, ce Livre Blanc restitue diverses propositions pour la future politique culturelle de la grande région Hauts-de-France sur la base des expériences de terrain des acteurs culturels.


2016 : La fusion des régions

La région Hauts-de-France apparait avec la fusion des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, et l’arrivée de son Président du Conseil régional Hauts-de-France : Xavier Bertrand et de son Vice-président à la culture : François Decoster, qui affirment l’ambition d’une politique culturelle, avec une augmentation de 70 à 110 millions d’euros du budget de la culture d’ici la fin du mandat.

Le CRAC qui salue l’engagement de l’exécutif régional adresse aux élus une nouvelle contribution : le Livre Vert, nouvelle étape d’un travail de co-construction entre le conseil régional des Hauts-de-France et le CRAC, qui se veut force de propositions et d’expertise des secteurs artistiques et culturels du territoire prêt à nourrir les dialogues de concertation avec la région.


Les membres actifs du CRAC Hauts-de-France
50° nord, réseau transfrontalier d'art contemporain  —  ACAP, pôle régional image  —  Actes pro, association de compagnies professionnelles de spectacle vivant  —  AR2L, agence régionale du livre et de la lecture  —  CAAP, comité pluridisciplinaire des artistes-auteurs et des artistes-autrices  —  Collectif Jeune Public, Hauts-de-France  —  FRAAP, fédération des réseaux et associations d’artistes plasticiens  —  Haute Fidélité, pôle des musiques actuelles en Hauts-de-France  —  Hors Cadre, association de développement culturel  —  Ombelliscience  —  Pôle Nord, fédération régionale des arts de la rue  —  Snap CGT, syndicat national des artistes plasticiens  —  SNP, syndicat national des photographes  —  SNSP, syndicat national des sculpteurs et plasticiens  —  Synavi, syndicat national des arts vivants  —  SYNDEAC, syndicat des entreprises artistiques et culturelles  —  UNPI, union nationale des peintres et illustrateurs


revenir en haut ↑